Fandom

RPG Wikia

Le palais des 1001 Tours

4,025pages on
this wiki
Add New Page
Comments0 Share

Autour du palais Edit

A l’ouest du palais s’étend la Grande Esplanade, bordée par non moins de cent temples, monastères et chapelles. Il s’agit de la plus grande place de la ville, lieu de rassemblement et de foi populaire.

L’avenue des Pèlerins, principale artère de la capitale orientée d’est en ouest, relie l’esplanade au spatioport d’Alavr, situé à plus de quarante kilomètres du palais.

Au sud ouest, on trouve le Quartier des Ambassades qui rassemble toutes les représentations diplomatiques sur Al Wasan, traversé par le Boulevard de la Paix.

Au sud-est du palais s’étend un agréable quartier résidentiel où l’on trouve bon nombre des principaux établissements des Maisons Mineures. La rue la plus importante est La Voie Impériale menant jusqu’à un vaste quai de débarquement, initialement prévu pour accueillir l’arrivée de la Cour Impériale (voir ci-dessous le Hall d’Honneur).

Au nord est, le boulevard des doctes relie le palais à la grande université d’Alavr, chaudron des élites planétaires.

Au nord ouest, le vaste quartier des Affaires, cœur économique de la capitale où l’on trouve l’imposante représentation de la Guilde, la Bourse et les « comptoirs » de la CHOM, mais également le Haut Tribunal d’Alavr.

Portes monumentales et autres accès au palais Edit

La porte de la Foi Edit

Ce monumental et magnifique portique scintillant n’est ouvert que quelques fois dans l’année, durant les jours saints et les processions vers Boudallahqsa. Cinquante personnes peuvent le franchir simultanément. Il met en liaison les (autrefois) splendides jardins entourant le roc sacré et la Grande Esplanade.


La porte des Emissaires Edit

Au sud ouest du palais, cette porte plus modeste (relativement) est essentiellement empruntée par les délégations diplomatiques, les membres de la Cour et les invités occasionnels du baron. Cette porte est caractérisée par de somptueuses gravures et calligraphies évoquant les grandes réussites de la diplomatie Al Assani…ainsi que ses grandes victoires militaires.


La porte Impériale Edit

Un gigantesque portique mêlant tous les plus précieux matériaux d’Al Wasan dans une orgie de luxe, sculpté et ornementé jusqu’à ses plus infimes détails. Ce spectaculaire accès au Hall d’Honneur n’a été ouvert que dix fois en 300 ans, lors des visites officielles des grandes maisons alliées aux Al-Assani (Moritani, Wikkheiser) ou de prestigieuses délégations impériales.

La porte des Scribes Edit

Une grande porte à double battant, toute simple, permettant d’accéder au Dôme du Souvenir,


La porte des Magistrats Edit

Sans doute l’accès le plus régulièrement fréquenté au Palais, emprunté essentiellement par la cohorte de hauts fonctionnaires au service du Baron.


Autres accès Edit

Bien entendu, il existe une trentaine d’autres accès plus modestes au Palais, portes de services, sorties sécurisées ou dérobées…

Le(s) Palais et ses monuments Edit

Le Palais Officiel Edit

Presque entièrement consacrés aux réceptions officielles et aux cérémonies, les étages inférieurs du palais comportent également plusieurs salles de banquets et de conférences. La cour des Al Assani entoure le trône du Scorpion. Les étages supérieurs accueillent les services diplomatiques de la famille.

La Terrasse du Couchant Edit

Littéralement suspendue entre les sommets des deux plus hautes tours du palais, La Terrasse du Couchant offre un panorama unique et déploie à profusion de merveilleuses mosaïques et sculptures.


Le Hall d’Honneur Edit

Le majestueux Hall d’Honneur et ses innombrables dépendances fut construit pour accueillir les fastes d’une visite de la cour impériale qui n’eut finalement jamais lieu. C’est de loin le plus vaste et le plus luxueux de tous les bâtiments du palais, une structure démesurée dont le coût exorbitant absorba les ressources financières de cinq générations de siridars et faillit ruiner durablement l’économie de la famille. Nombreux furent ceux qui pensèrent que la fausse annoncée de la venue de l’Empereur constitua un moyen efficace de mettre un frein aux ambitions des Al Assani. Le plus démesuré et fastueux bâtiment du palais reste inutile, vide et désert, comme pétrifié dans une longue attente.

La Galerie des Alcôves Edit

Ce bâtiment relie le hall d’honneur et le palais officiel. Il s’agit d’un long couloir parcourant des dizaines de salons, de types très variés (du grand salon fastueux au petit boudoir).

Tombeau d’AynaTenu pour la plus sublime des nombreuses merveilles du palais, ce monument magnifique est tout entier consacré à la mémoire de la belle Ayna, une concubine dont la mort laissa son seigneur si inconsolable qu’il ne trouva la paix qu’en se ruinant pour lui bâtir un écrin incomparable pour l’éternité.

Palais Résidentiel Edit

Sous le stuc et les ornements raffinés, la structure abritant les luxueux appartements familiaux est constituée d’une coque quasi inaltérable de plastacier. On trouve dans son aile ouest, face aux jardins et au roc sacré, le plus grand temple du palais.

Cour des Soupirs Edit

L’envoûtante Cour des Soupirs, rendez vous clandestin et si propice pour des générations d’amoureux éperdus, située entre la palais résidentiel et le palais d’Azur.

Palais d’Azur Edit

La résidence traditionnelle des concubines Al Assani est aussi le principal centre de loisir et de détente du palais, réputé pour son luxe voluptueux. Outre les appartements de ces dames, on y trouve un grand nombre de bains, de salles de jeux ou de concerts, de fumoirs et le Jardin des oiseaux, une vaste serre renfermant autant d’essences et de fleurs rares que d’espèces de chanteurs volants.


Tour du Poète Edit

La plus célèbre des tours du palais, élevée par un Cheick aimant tant cet art qu’il fit recouvrir la moindre partie de sa surface de sublimes calligraphies retranscrivant des œuvres issues de mondes innombrables.


Dôme du Souvenir Edit

Cette vaste structure cristalline et semi translucide contient outre les archives et les annales planétaires (sur les dix étages supérieurs) la plus vaste bibliothèque de ce monde. Le bâtiment reliant le dôme au palais administratif abrite le musée palatial essentiellement consacré à l’histoire d’Al Wasan et à l’hagiographie officielle de la dynastie Al-Assani.

Palais Administratif Edit

Le véritable centre nerveux de la pléthorique armée de fonctionnaires au service des Al-Assani. Outre d’innombrables bureaux et cabinets, on y trouve des salles de conférence, un tribunal, les bureaux du service de propagande familial, les quartiers des plus hauts responsables économiques et politiques de l’administration planétaire.

Forteresse Al Assani Edit

Centre des défenses palatiales, la forteresse abrite également les ressources énergétiques du palais, la caserne de la garde, un centre de communication, des salles d’états-majors et, dans ses profonds sous sols., des cellules de très hautes sécurités. Le toit de la forteresse est un quai aérien destiné aux ornis du palais.


Maison Al Assani

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.